Dans la forêt de Fontainebleau, le secteur du Chêne brulé.Rencontre avec un dragon qui se promène .

Il porte son petit sur son dos.

Bien sûr il y a dragon et dragon.

Un arbre indompté.

Une fois arrivées au sol certaines branches se mettent à ramper.

D'autres s'essaient à l'escalade.

D'autres encore regardent le paysage.

                                                  Souvenez vous de la forêt de Blanche-Neige.

Là on retrouve de la verticalité...Un schéma plus classique.

            

Malgré son tronc qui s'écorce ce hêtre conserve un houppier fourni.

L'automne n'a pas encore imposé ses couleurs.

                                 

                                 

                  Pour chaque arbre,mort ou vivant, des allures différentes.

                                                          

                                                   Le sommet de celui ci s'est desséché mais il a réussi à développer un" houppier de remplacement".

Définitivement couché sur la litière de la forêt qu'il va contribuer à enrichir.

Cette litière est indispensable pour une foule de petits animaux,par exemple pour une élégante striée.

Fin de la promenade.

Dans la forêt  de Fontainebleau.        Rencontres au hasard des promenades du mois d'octobre 2022.

L'architecture d'une souche.

                                                       

Exemple d'un bouleau qui n'a pas eu de concurrent dans sa progression vers la lumière et qui a développé un large tronc.

Il fait bon,un criquet Oedipode aux ailes bleues se réchauffe au soleil.

                                                      

                                          Les pics ont creusé des loges qui seront utiles à divers petits animaux.

Belle lumière et belles couleurs.

Le lierre a trouvé un support.

Une clausilie en plein repas.

 

                                         

 

 Un bonhomme de feuilles.

 

 

 

 

                                                    

                                                      Un coprin noir et blanc

Encore un pic qui a bien travaillé.

L'exuvie d'une araignée.  Remarquez les deux chélicères munies de crochets.

 

Pour les couleurs.

Pour les formes.

 Impressionnant cet animal de bois.

Mucidules visqueuses,je les trouvent belles.

 

 

 

                                  

A coté d'une souille ce hêtre, couvert de boue ,est utilisé pour faire des frottis après le bain.

                                                                                                  

                                                       L'ONF a mis en place un dispositif instructif.

 

 

Les forêts sont des trésors à préserver.

Les callunes ont des petites fleurs:Un été particulièrement sec et chaud.

                                             

 

 

 

 

Je me demande pourquoi cet opilion s'est positionné au dessus de ce creux dans le rocher.

Il a de l'allure.

Acrobaties dans les airs.

 Un étrange Bonhomme.

A nouveau de belles mucidules .

Dernière promenade d'octobre 2022,on est dans le secteur du Gros Fouteau.

Un beau centenaire.

 

Un peu plus loin un chêne est attaqué par des armillaires,elles vont réduire sa durée de vie.

Juste joli.

 

Il existe plusieurs espèces de bolets qui ont un pied rouge,certains sont comestibles d'autres sont toxiques.

Ces jumelles sont des amanites rougissantes.Attention il y a des risques de confusion avec des amanites qui sont mortelles.

Petit paradoxe,les arbres morts animent la forêt.

                                                    

                                                     Un superbe cortinaire violet.

Un amadouvier avec une couleur inhabituelle.

                                  

                                   A la conquête du ciel.

 

 

                                                  

Dernière promenade du mois d'octobre 2022.

Promenades du mois de novembre 2022.

Un beau trio de lépiotes élevées,des champignons excellents à manger.

 

Une perruque imposante.

Un bolet Satan,un jeunot,toxique.

Les insectes font de la dentelle,peut être une chenille est passée par là.

                                                 

 

Partage d'un beau cep avec deux limaces.Leur laisser deux tranches découpées.

 

Je ne sais pas s'il s'agit d'un champignon ou d'un myxomycète.

                          Une escalade.

                                  Un plongeon.

                    Dans le secteur du Rocher de la Combe

Une campanule fait de la résistance.

               Bloc de sel.

 

 

                                          

                                                       Un développement tourmenté

                                                       

Ce châtaignier qui pousse le long d'un chemin a orienté toutes ses branches vers la lumière.

Près du parking d'Apremont ce chêne a basculé  depuis de très nombreuses années, son système racinaire lui permet de maintenir des branches vivantes,c'est le cas de certains arbres qui continuent leur vie couchés.

Une boulaie.