Promenade dans la forêt de Fontainebleau le 12 mars 2021,dans le secteur du Mont Chauvet.

Vous trouverez mes promenades , de 2015 à 2020,dans mon premier blog:"Les promenades d'Annie Marguerite Arcangioli"

Coincé entre deux rochers l'arbre adapte son tronc et son système racinaire à l'espace disponible.

Un ancêtre imposant.

                 

 

Pour les arbres ce n'est pas toujours simple de cohabiter avec les rochers mais le spectacle est "magique".

Sur une paroi rocheuse,un poème en hommage à Denecourt superbement restauré.

Une sacrée tronche.

Charmant duo.

                    

Les arbres morts sont de très bons supports pour le lierre.

Le chêne le Samson résiste au temps qui passe.

 

Un arbre qui a été frappé par la foudre il y a bien longtemps.

                     

                   Encore un ancêtre.

Changement de direction.

Un insecte que je ne connais pas.

Fin de la promenade.

Promenade dans la forêt de Fontainebleau,le 18 mars 2021,aux alentours du carrefour du rocher Boulin.

 

 

                   

 

             

 

 

Au carrefour du rocher Boulin,un pin rigide remarquable.

           

Son écorce.

Ses aiguilles et ses cônes.

            

Un pin à deux tiges. Ce pin quand il était plus jeune a eu accident de développement,le bourgeon qui était au sommet de son tronc a été endommagé,deux bourgeons secondaires ont pris le relais et ont permis à ces deux"tiges" de naitre et de grandir.

 

 

Deux souches de conifères coupés, alimentées par leurs anastomoses racinaires avec les arbres voisins,elles ont développé une enveloppe d'écorce complète.

Malgré la coupe elles se sont entièrement recouvertes d'une écorce.

        

Pour la couleur.

 

 

 

Trace de marquage d'un ancien parcours touristique,une plaque noire  avec une biche peinte en blanc,une toute petite tache blanche a subsisté.

Fin de la promenade.

Promenade dans la forêt de Fontainebleau,le 25 mars 2021,Rocher Boulin.

Le secteur du Rocher Boulin a été exploité par les carriers.

 

 

 

 

                           

Un cairn assez élaboré.

Je ne sais pas si cette gravure a une signification particulière.

Les traces d'un incendie sur les troncs.

 

Fin de la promenade avec le dessous d'une voute de rocher.

Promenade dans la forêt de Fontainebleau,secteur de la Grande Vallée ,le premier avril 2021.

Une sculpture étonnante,un beau travail.

                                      

                                             Deux productions artistiques de la nature soulignées par une coloration.

 

Un pin maritime imposant.

Un sentier bleu de la forêt de Fontainebleau.

Ce hêtre a failli basculé mais il a pu se caler sur un voisin pour stopper sa chute.

                                 

                                     

                                            Un charme,Carpinus betulus.

Plan rapproché sur sa loupe.

                                   

 

Fin de la promenade.

Promenade dans la forêt de Fontainebleau,le 5 avril 2021,secteur de la station d'écologie forestière.

Paysages de résine.

 

Bourgeons de chênes.

                                     

                                       Un épicéa commun.

Un chablis de chêne.

Probablement des herbes à Robert à l'état naissant.

De sacrées poilues.

Sur un chablis ,des champignons ont séché.

Une structure remarquable.

                                                     

                                                      Un lierre a été coupé,c'était avant qu'on sache que ce n'est pas une plante parasite.

Il n'est pas nuisible pour les arbres et il est très utile à plein de petits habitants de la forêt.

Fin de la promenade.

Promenade dans la forêt de Fontainebleau,secteur de la Grande Vallée,le 8 avril 2021. Un visiteur improbable.

 

                                       

Un volis qui ne doit pas être coupé:Signe de protection.

 

 

                 

Un chêne couvert de lierre: Vue d'ensemble,houppier.

 Bourgeon de hêtre.

Le pissenlit,il fleurit au printemps,nectarifère,il aide les abeilles à reconstituer leurs réserves.

                                       

Un bourdon des prés,Bombus pratorum,sur un lamier pourpre.

Probablement une femelle, fécondée l'année précédente,elle va fonder une colonie.  Pour plus d'informations voir un site spécialisé.

 

Fin de la promenade.

Promenades dans la forêt de Fontainebleau,avril 2021.

Route du reposoir,une stèle commémorative

Un Tircis,Pararge aegeriatircis. Les mâles s'installent dans un espace ensoleillé pour guetter les femelles.

Charmant.

Deux hêtres ont développé des branches très basses,c'est inhabituel.

                                         

                                           J'imagine que cela entraine une diminution de l'ampleur de leur houppier.

Après la lecture du livre de Catherine Lenne "Dans la peau d'un arbre",chez Belin (pages 148 à 152) je me suis rendue compte que je n'avais pas compris ce qui s'était passé.

Ces branches,des suppléants ,poussent pour compenser les défaillances d'un houppier qui a séché ou dont l'ampleur est insuffisante pour alimenter l'arbre avec des feuilles suffisamment nombreuses.

Un géotrupe des bois,Anoplotrupes stercorosus.Un insecte qui devient rare,attention à ne pas l'écrabouiller.

                          

Une mini série sur de petites curiosités.

 

 

 

Fin des promenades d'avril 2021. Récolte de la dernière promenade.

Promenade dans la forêt de Fontainebleau,parcelle 116,le 29 avril 2021

P

 

Les mares se couvrent du pollen des fleurs des pins.

Renoncule tripartite,Ranunculus tripartitus.  Une espèce rare,elle est protégée.

Un bousier qui transporte un passager qui reste à l'identifier.

Une mousse du genre hépatique.....

......Frullanie dilatée,Frullania dilata.

Superbes ces bouleaux verruqueux,Betula pendula.

                                          

 

Les chablis créent une ambiance.

 

Un abri de carriers.

 

Fin de la promenade.

Promenade dans la forêt de Fontainebleau,parcelle 116,le 2 mai 2021,à partir du carrefour des gorges de Franchard.

Un front de taille,la trace du travail des carriers.

Un rocher calcaire,ils sont rares dans ce secteur.

 

 

Les pins maritimes,Pinus pinaster.

                            

Regardons les de plus près.

Les fleurs mâles (cônes) du pin maritime.

Ce pin maritime subit une attaque de champignons pathogènes.

 

                      

Sur un pin maritime voisin les mêmes champignons ont achevé la destruction de l'arbre.

Ils se sont  développés et sont beaucoup plus gros.

Fin de la promenade.   Concernant le respect de l'environnement:Il y a des acheteurs qui ne se sentent pas concernés

Promenade dans la forêt de Fontainebleau,le 8 mai 2021,parcelle n°116,le long du sentier bleu n°7.

Un "dé à coudre" peut suffire aux végétaux pour pousser.

Cette araignée appartient au groupe des épeires concombres,du genre Araniella.

J'ai consulté Christine Rollard ,ce qui m'a permis de préciser l'identification de cette petite bestiole (5 mm).

Pour faire connaissance avec les araignées je vous conseille de lire le livre qu'elle a écrit avec Alain Canard:" A la découverte des araignées".

Grâce à elle j'ai compris qu'il s'agissait d'un mâle immature.

Sur un pin sylvestre,probablement un jeune polypore marginé.

 

 

                                      

Un tout petit bonhomme qui pourrait jouer dans un film de de science-fiction.

 Au premier plan des pins maritimes.

 

 Une belle association de la résine avec des débris végétaux.

De face.

                           

                          De profil.

Rocher coloré aux oxydes de fer.

Images d'ambiances.

 Ces deux grands pins maritimes ont fini par basculer.Une couche de terre trop mince sur un sol rocheux.

Les arbres ne sont pas capables de tenir compte de l'adéquation du substrat dont ils ont besoin pour grandir en toute sécurité.

Une poignée de terre,une graine développe une racine et c'est parti...

Tant qu'ils sont petits tout va bien mais, à plus ou moins long terme,leur survie peut être sérieusement mise en péril.

Il y a des arbres qui arrivent à trouver des solutions.L'exemple le plus étonnant est celui du chêne bonsaï du Rocher Canon.

 

Fin de la promenade.

Promenade dans la forêt de Fontainebleau,le 11 mai 2021,secteur du Bois Gauthier.

Au bord d'un chemin,sur la végétation basse,une petite Linyphie,un mâle,suspendu sous sa toile.

Sur la surface du rocher l'érosion crée des formes fantastiques.

Bizarre l'aménagement de cette petite route dans la forêt.

Ce n'est pas du gout de cet arion rouge. Sur sa droite l'orifice qui lui permet de respirer.

 

Les alliaires officinales,plantes annuelles,bordent les chemins.

Un microlépidoptère : L'Adela reaumurella.

 

Beaucoup de chênes et de hêtres remarquables.

                                                  

                                                  Un peu de lévitation.

 Un hêtre.

Un chêne.             Fin de la promenade.

Promenade dans la forêt de Fontainebleau,secteur de la route des oiseaux de proies,le 13 mai 2021.

Une petite mare couverte du pollen de la floraison des pins.

 

                                        

 

Au milieu des pins un hêtre est en train de pousser.

Un escargot des bois (péristome brun foncé).

 

                                            

Les arbres peuvent pousser sur des supports inadaptés à leur développement mais,parfois, ils arrivent à se tirer d'affaire.

Le chêne bonzaï du Rocher Canon a réussi a étendre ses racines pour trouver l'ancrage et la nourriture dont il a besoin.

Les vestiges d'un abri de carriers.

Solidement installé sur sa "litière".

Fin de la promenade.

Promenade dans la forêt de Fontainebleau,près de la station d'écologie forestière,le 18 mai 2021.

                           

                           Sur une chélidoine une petite bestiole inconnue.

La même petite bestiole sur une alliaire officinale.

Encore elle,elles sont très nombreuses.

Bon,j'arrête avec la petite bestiole.

Une Adela reaumurella,une femelle,elles aussi sont nombreuses.

Peut être une guêpe ou une abeille solitaire.

Une punaise potagère,Eurydema oleracera.

Elle apprécie particulièrement les brassicacées dont l'alliaire officinale fait partie.

Une écorce d'épicéa.

Une larve de Decticelle cendrée,Pholidoptera griseoplera.Elle accomplit 5 à 7 mutations avant de devenir adulte.

Une mouche inconnue.

Fin de la promenade.

Promenade dans la forêt de Fontainebleau,sur les pentes du Mont Ussy,le 20 mai 2021.

Un festival de rochers aux formes étonnantes.

 

 

                                   

                                   Fallait le faire!

Un camaïeu de bruns.

                                       

 

Sur ce hêtre les champignons ont trouvé une porte d'entrée pour s'insérer.

                                     

                                        Une grande limace:Limax cinereoniger avec son orifice respiratoire.

 

 

Floraison d'un cerisier tardif.

L'érosion crée des sculptures naturelles.

              

 

                                         

                                           Un géant,le rocher d'Hercule.

A la base du tronc d'un chêne.

                                

                                 Fin de la promenade.

Promenade dans la forêt de Fontainebleau,le 27 mai 2021,parcelle 116,à partir du carrefour des gorges de Franchards.

                                                

                                                  Un pin maritime qui a subi de nombreux frottis.

Images d'ambiance.

 

 

 

 

 

Toboggan rocheux.

 

                             

                    Une épervière des murs,Hieracium murorum.

Le manteau à tête jaune,Eilema complana. Cet insecte arrive au terme de son développement en tant que chenille.

Cette magnifique chenille est une mangeuse de lichen.

Une sauterelle ponctuée,toute jeunette.

                                         

                                            Fin de la promenade.

Promenade dans la forêt de Fontainebleau,printemps 2021,le 10 juin,dans le secteur de la mare à Piat.

                                                 

 

La véronique officinale,Veronica officinalis.

Charmant.

Des vesces,Vicia tenuifolia,dixit Gigi.

 

Leurs feuilles.

Un syrphe porte-plume,Sphaerophoria scripta,un mâle et une sauterelle juvénile.

Petite série sur des rochers appartenant à un front de taille de carriers.

 

 

 

 

Sur une fleur d'églantier une cétoine dorée,Cetonia aurata.

Sa larve a une fonction écologique,elle se nourrit de bois mort.

Broute,broute,broute.

Un oedemère noble,Oedemera nobilis,une femelle,elle se nourrit de pollen.

Dans les alentours.

 

 

                              

                       Une spirée filipendule,Filipendula vulgaris.

Ce petit lézard rentre chez lui.

Retour à la mare à Piat.

C'est l'heure de la reproduction pour les grenouilles,une vraie tempête sur la mare.

 

Fin de la promenade.

Dans la forêt de Fontainebleau,dernière promenade de ce printemps 2021,aux alentours du carrefour du houx.

Majestueux ce Vulcain,Vanessa atalanta,un papillon migrateur.

Une plante grasse,l'orpin blanc,Sedum album.

Des gouttelettes ont suinté sur le polypore marginé que j'avais déjà photographié le 8 mai 2021.

Un petit papillon,la thècle du Kermes,Satyrium esculi.

 La pluie a ruisselé sur le sentier. La promenade est finie,c'était la dernière promenade du printemps 2021.