Dans la forêt de Fontainebleau,automne 2021,aux alentours de la Route du Chêne Brulé, le 24 septembre.

Plusieurs hêtres vont être coupés pour favoriser le développement des chênes.

Les insectes sont devenus quasiment invisibles,une punaise posée sur cette fleur fait exception.

Ce Cerambyx cerdo,un des plus grands coléoptères d'Europe, est arrivé au terme de sa vie.

A propos du Cerambyx cerdo consulter le site d'André Lequet.Vous trouverez un article très détaillé sur ce coléoptère.

C'est la première fois que je vois, dans la forêt, autant de pucerons sur une plante.

Des fruits munis de leurs "ailes".

 

Images d'ambiances.

 

Vestiges d'une marque d'un ancien circuit forestier.Sur ce fond noir une biche blanche était peinte.

          

Fin de la promenade.

Promenade dans la forêt de Fontainebleau,automne 2021,le 27 septembre,parcelle 127.

 Images d'ambiance.

 

 

Cette vasque remplie d'eau a permis à un jonc de pousser.

                                     

                                        Toute petite,un centimètre,en train de se restaurer. Quand je suis repassée les plantes avaient disparu.

Les bruyères sont devenues roussâtres.

Quelques hélianthèmes tachés sont encore en fleurs.

Un "bouquet" de bouleaux verruqueux.

Comme vous pouvez le voir,un pommier couvert de toutes petites pommes.

 

Fin de la promenade.

Promenades dans la forêt de Fontainebleau,automne 2021,pendant le mois d'octobre.

Le long de la Route de l'Intendant,des coupes de hêtres.

 

Des vesses de loup hérissées,Lycoperdum echinatum.

Toile d'épeire diadème.

Une grande épeire diadème.

 

                          

                             Les pattes avant de l'épeire diadème sont couvertes d'épines et de poils.

 

Les limaces sont passées avant moi.

 

Une clavaire,probablement dorée,Ramaria aurea.

                                                  Vu de dos.

                                             

                                                     Vu de face.

 

                                            Sur cette plume: Une limace.

                                                        Un grand pin sylvestre.

                                

                                       Une modeste repousse d'une anémone des bois.

Installé sur un tronc: Un myxomycète,de la "famille" des fuligo.

     

Sur cet églantier une jolie galle: Un bédéguar provoqué par un insecte,Diplolepsis rosae qui s'installe à l'intérieur,dans de petites loges.

                                                 

                 Près de la Maison forestière des Huit Routes,le totem a pris des couleurs

Dans la forêt de Fontainebleau, le secteur de la station d'écologie forestière.

                                    

                                      Une collybie radicante.

 

 

Pas de doute,nous sommes en automne.

Dans la forêt de Fontainebleau,retour dans le secteur de la Maison Forestière des Huit Routes.

 

 

 

 

Un pommier sauvage au bord de la route d'Occident.

Un pin sylvestre a dû orienter la majorité de ses branches dans la même direction.

Des houppiers à la conquête de la lumière.

 

                

                  Dans la forêt de Fontainebleau.Le secteur de la Route de l'Ortolan.

                      

 

             

                   Structure d'un champignon qui a séché.

Un peu mystérieux.

Un bouquet de Champignons.

Une galle cerise, provoquée par la ponte d'un insecte,se développe sur l'envers d'une feuille de chêne.

 

Dans la forêt de Fontainebleau.La réserve biologique intégrale du Gros Fouteau.

                                    

                                     Dégâts causés par la tempête d'octobre 2021.

Charmante cette cabane mais prière de ne ne pas perturber la vie des toutes petites bestioles:"Faire l'éléphant dans un magasin de porcelaine"

 La tempête est passée par là.

 

Petite troupe de clitocybes nébuleux.

Ce n'est pas un champignon parasite mais un bourgeon qui a  poussé sur le chapeau de l'un d'eux.Ce bourgeon reforme des lames,parfois il se développe en champignon entier avec pied et chapeau.Ce qui est le cas sur ce clitocybe nébuleux.

 Gérard Guillot naturaliste auteur de plusieurs livres chez Belin m'a transmis l'information sur cette petite curiosité que j'observais pour la première fois.Son site : Zoom Nature.

C'est un ami mycologue, G. Eyssartier, auteur d'un guide sur les champignons paru chez Belin qui lui a décrit le phénomène.

 

Images d'ambiance.

 

                             

 

 

 

                            

 

Fin de la promenade.

  

Nous voilà à nouveau au Gros Fouteau dans la forêt de Fontainebleau, le 14 novembre 2021.

Rencontre avec une  bestiole qui est une  reproduction en miniature d'une très grande bête d'un temps passé.

Il s'agit d'un Clyptodon asper qui, dans la réalité, était un énorme animal.

 

    

 

   

Vous pouvez avoir une idée plus précise sur lui en allant le voir au Muséum d'Histoire naturelle,dans la galerie de paléontologie.

 

   

 

               

      L'ambiance au Gros Fouteau.

 

 

 

Un minuscule collembole blanc.

Fin de la promenade.

Promenade dans la forêt de Fontainebleau,le 15 novembre,en partant de la Maison Forestière des Huit Routes.

 

                                                  

                                                 Les troncs des chênes s'écorcent.

Ce grand hêtre s'est abattu,son système racinaire est suffisant pour qu'il continue sa vie couché.

                                                     

                                                          Images d'ambiance.

 

 

Dans la forêt de Fontainebleau on rencontre des esprits.

Les bords d'un chapeau en fin de vie se redressent ce qui facilite la dispersion des spores.

 

                                            

 

 

 

                                         

                                              Fin de la promenade.

                                                     

                                  Promenade dans la forêt de Fontainebleau, le 18 novembre 2021,à partir du carrefour de la Roche qui Frotte.

Images d'ambiance.

 

                                                          Charmant.

 

               Partie de cache-cache.

Une grappe de raisin d'Amérique.

Le long de la route Zamet,une superbe sculpture de Frédéric Millet.

 

 

Sur le chemin du retour.  Fin de la promenade.

                                         

Promenade dans la forêt de Fontainebleau, le secteur du Gros Fouteau,le 22 novembre 2021.

L'écorce de ce hêtre s'est fissuré,elle n'a pas résisté à l'ampleur du grossissement du tronc

                                                         

Un chêne attaqué par un polypore soufré.Son espérance de vie se réduit.Voir l' article de Wikipédia.

 

Il y a une petite limace.

 

Dans la litière de la forêt,c'est ma première rencontre avec une coccinelle à 16 macules,Halyzia sedecimguttata.

Petite limace en plein repas.

Les chablis animent la forêt.

Mise en lumière de la structure du houppier d'un hêtre.

Un esprit marche dans la forêt.

 

 

 

                                                            

                                                                 Cheval de bois

Fin de la promenade.

Promenade dans la forêt de Fontainebleau,automne 2021,le 2 décembre à partir du carrefour de la Roche qui Frotte.

 

Châtaigniers issus de cépées.

Une sculpture de Frédéric Millet,route du rocher Besnard,parcelle 438,voir aussi sur Facebook.

 

 

Un cairn.

Un dinosaure de bois.

 

Un totem de Frédéric Millet,parcelle 439,au sud de la route du Genévrier,sur le Rocher Besnard.

 

Fin de la promenade.

 

Promenade dans la forêt de Fontainebleau,dans le secteur de la route de la Malmontagne,automne 2021,le 7 décembre.

 

 

                                                 

                                                  Pin noir greffé,route Milady.

 

 

                                                   

Une ancienne tour d'observation pour la lutte contre les incendies.

 

                                         

  Une sculpture de Frédéric Millet,le long de la route Milady.

 

Dans la brousse,première version.

Dans la brousse,seconde version.

 

Fin de la promenade avec cette jolie trémelle.

Promenade dans la forêt de Fontainebleau ,secteur de la mare aux fées,automne 2021,le 16 décembre.

Avec un brin d'imagination les galettes de ces arbres qui ont basculé se transforment en bêtes fantastiques.

 

 

 

Cet arbre mort portait la plaque qui indiquait la Mare aux Fées.

Sur votre gauche une grenouille.........

......une grande grenouille de pierre.

 

 

                                                 

                                               Près de la Mare aux Fées: Le Charme Musette.

                                         

Toujours près de la Mare aux Fées le Chêne Murger. Un tronc court et trapu,un houppier très imposant.Il n'a pas eu d'arbre concurrent avec lequel il a du faire la course vers la lumière.

Plan rapproché.

Petit dragon.

 

                                                        Fin de la promenade.