Les jardins du château de Fontainebleau,le 24 mars 2018.

Une poule d'eau,Gallinula chloropus.Le mâle et la femelle ont un plumage semblable.

Les grands platanes à feuilles d'érables,Platinus acerifolia.

Des hybrides qui peuvent vivre entre 500 et 2000 ans,plus généralement 1000 ans.

Les corneilles se perchent sur les branches hautes,à distance des humains.Dans le jardin des plantes à Paris elles se laissent approcher. Elles ont compris qu'il n'y avait pas de danger.

Si cela vous amuse vous pouvez calculer la hauteur des arbres.

A la périphérie du jardin anglais.

Le printemps est bien arrivé et les violettes commencent à fleurir.

Les mouches font leur apparition.

La ficaire,Ficaria verna est au rendez vous du printemps.Après floraison sa partie aérienne va disparaitre.

Un catalpa qui n'est plus tout jeune.

Un grand pin sylvestre,Pinus sylvestris.Une espèce qui peut atteindre 150 à 200 ans.

Dans le jardin anglais,une source d'eau pure.

 

La source alimente la Fontaine Belle-eau.

Fin de la promenade avec cette charmante jeune femme.

 Les jardins du château de Fontainebleau,le 9 février 2019.

Une foulque macroule,Fulica alra.Les foulques ont les yeux rouges.

Le ballet des mouettes.

 

Une pie bavarde,Pica pica

 

Un entrelacement de branches.

Au milieu des fruits d'un platane,une pie.

 

 

Les perces-neige,Galanthus nivalis poursuivent leur floraison.

Immergées dans l'eau de l'étang aux carpes, les feuilles des platanes à feuilles d'érables,comme on peut le constater.

Promenade dinatoire.

De petites scènes sur les troncs des platanes.

 

 

La statue que je préfère est à l'abri du froid.

Fin de la promenade.

Promenade dans les jardins du château de Fontainebleau,le 24 mars 2019.

Magnifiques ces platanes.

 

A la recherche de plantes aquatiques.

Sur l'étang aux carpes deux nids de foulques macroules.

Le second est installé au milieu des déchets.

 

 

Volé et mangé.

Une bagarre entre une pie et une corneille,nourriture,territoire.....

Une seconde pie arrive à la rescousse.

La corneille est obligée de laisser la place.

Une femelle cygne est en train de couver sur le bord de l'étang,le mâle monte la garde,deux oies bernaches sont arrivées.

Il est en train de les chasser.

 

Fin de la promenade,un petit coin tranquille.

Les jardins du château de Fontainebleau le 29 avril 2019.

Plan rapproché sur le tilleul.

La statue "LA PAIX" est sortie de son enveloppe protectrice.

Les petites foulques sont nées.

Au milieu des déchets la famille vit sa vie.

 

Remarquez la grandeur de leurs pattes.

 

 

Dans l'étang des carpes koï.

 

Sur l'étang en voilà un qui ne risque pas de se mouiller, son plumage est imperméable.

Sur la pelouse une pie cherche quelque chose à manger.

Il pourrait être au menu de la pie: Tricoptère,environ 8 mm,probablement Mystacides azureus,ses larves sont aquatiques.

Le tronc de ce marronnier s'est cassé.

En arrière plan un hêtre pourpre.

 

 

 

Fin de la promenade.

Les jardins du château de Fontainebleau ,le 8 mai 2019.

Les promeneurs sont rares et discrets,les oiseaux en profitent pour chercher leur nourriture sur les pelouses.

Elle a des pattes étonnantes.

Sur cette feuille des galles produites par un acarien: Le Phytopte du tilleul.

Peu à peu le hêtre pourpre va prendre la couleur qui le singularise.

 

Pas encore de feuilles pour ce platane.

Par contre, là, pour ce qui est des feuilles,c'est un festival.

Ces haricots longs et fins sont les fruits du catalpa.

 

L'étang avec 2 secteurs où les déchets viennent s'accumuler.

 

Les petites foulques ont changé,leurs têtes sont devenues grises.

Fin de la promenade.

Les jardins du château de Fontainebleau,le 16 juillet 2019.   Une poule d'eau juvénile.

L'étang aux carpes est désert.

Voilà où sont les oiseaux.

 

Près de la souche du marronnier dont le tronc s'était cassé,une foulque juvénile se restaure.

Un tronc atypique de platane commun.

Ce marronnier déploie une imposante ramure.

Une carpe koï particulièrement belle.

Les cygnes.

Une information à leur propos:Le pain n'est pas une nourriture adaptée pour les cygnes,elle peut entrainer de très graves problèmes de santé et mettre leur vie en danger . En ce qui concerne les canards c'est également problématique,le pain peut entrainer des handicaps comme,par exemple,une incapacité à voler.

Je comprends très bien le plaisir qu'il y a à les voir s'approcher et à les nourrir mais ils mangent surtout des végétaux et diverses petites bestioles.Pour ne pas vous priver de ce plaisir consultez un site spécialisé sur leur alimentation et vous pourrez continuer à leur donner à manger sans leur nuire.Regardez aussi ce qu'il en est pour les foulques et les mouettes.Les poules d'eau sont trop craintives pour venir manger.

Sur le bord de l'étang,une pancarte informative sur ce sujet serait la bienvenue.

Une mouette rieuse avec son plumage nuptial.

Cette jolie petite fleur est une brunelle commune,Prunella vulgaris. Une plante mellifère.

Le cirse des champs,cirsium arvense.Il passe l'hiver sous forme de racine.

Son feuillage.

De belles couleurs pour cette carpe.

Des gendarmes en abondance.

Un petit jeunot.

Fin de la promenade.

 

Les jardins du château de Fontainebleau,le 6 août 2019.

Un arbuste cultivé en haie,la symphorine,Symphoricarpus carpus.Il récolte tous les suffrages auprès des insectes.

Quelques fleurs sauvages.        Une picris fausse épervière,Picris hieracioides.

Une mauve sauvage qui a beaucoup vécu (Malva sylvestris).

Le lotier corniculé,une vivace.

Une très jolie vivace,la cucubale à baie,Cucubalus bacifer.Rectification,cucubale est un nom masculin.

En consultant le site ZOOM NATURE j'ai découvert son nouveau nom:Silene baccifera.

Elle est en fin de floraison.

Un liseron des champs,Convolvulus arvensis.

Une lucilie posée sur une menthe à feuilles rondes,Mentha suavolens.

Quelle élégance!

Un marronnier au tronc "bosselé",la cause,je ne la connais pas.

Une carpe koï.

J'ai remarqué qu'il y a toujours beaucoup plus de mâles que de femelles.Pour les femelles cela entraine des problèmes plus ou moins graves à l'époque de la reproduction ,elles peuvent se retrouver en danger d'être noyées à cause des assauts simultanés des mâles ,le même problème se retrouve chez les grenouilles et les crapauds.

Une femelle. Espèce: Canard colvert, Anas platyrhinchas.

Je les ai multipliées mais hélas,dans la réalité cela n'aura aucun effet,dommage,

Fin de la promenade.

Les jardins du château de Fontainebleau,le 16 août 2019.

 L'eau devient souterraine.

Soutenu par un étai le micocoulier continue sa croissance.

Une butineuse bien connue.

Dans l'étang ,des carpes endémiques et des carpes koï.

 

 

 

 

On revient sur la terre ferme avec le cucubale à baies.

Dernières fleurs.

Il y a des amateurs de graines.

Les soies plumeuses des akènes du cirse des champs.

Fin de la promenade.

      

Les jardins du château de Fontainebleau, le 3 septembre 2019.

 

 

 

L'automne pointe le bout de son nez,la symphorine a entamé sa fructification.

 

Une fleur mâle de compagnon blanc,Silene atifolia.

Une variété de scabieuse.

La présence de gammares est le signe que cette eau qui vient de la source Belle-Eau est pure.

La fontaine Belle-Eau a changé de couleurs.

Autour de la fontaine un "décor" somptueux.

 

Revenons au micocoulier sur son étai.Il a développé un tronc,il retrouve sa verticalité et son chemin vers la lumière.

Les feuilles du micocoulier.

La mouette a quitté son plumage nuptial (masque marron foncé).

La pie "surveille" les travaux.

 

Bon appétit.

Au bord de l'étang une plante mellifère, l'eupatoire chanvrine, Eupatorium cannabinum.

                  

Une visiteuse arrive dans les jardins du château de Fontainebleau.

Elle éveille la curiosité des habitants de l'étang.

                                                       

 

                                                      

 

                                              

                              Les meilleures choses ayant une fin,la visite se termine.

Les jardins du château de Fontainebleau,le 4 novembre 2019

En image, la disproportion entre le nombre de mâles et le nombre de femelles (une seule).

Pendant la couvaison les femelles sont vulnérables et elles subissent une mortalité importante.

Pas de doute c'est la saison des champignons.

Une clavaire.

Deux bouquets d'armillaires.

 

La pâquerette une plante qui fleurit en toutes saisons.

 

 

Les syrphes continuent à visiter les symphorines.

Mignonne cette femelle.

Les corneilles planent haut dans le ciel.

Déchets sortis de l'étang.

Un développement laborieux.

                                              

Un superbe tulipier dans son fourreau de lierre.

Rappel: Le lierre n'est pas un parasite,il fournit le gite et le couvert à plein de petites bestioles et rend de nombreux autres services.Les jardiniers en savent beaucoup plus que moi à son sujet.

Pas de doute,c'est l'automne.

 

 

                   

Fin de la promenade.

Les jardins du château de Fontainebleau,le 15 décembre 2019.

                

La porte Montpensier,une erreur,il s'agit de la porte Maintenon.On aperçoit une coupe de fleurs.

Voilà la coupe de fleurs,elle est énorme.

                            

Une mini série sur les tilleuls taillés en trognes.

                        

 

 

 

    

Une poule d'eau.

 

 

 

          

Une hépathique.

        

Une mousse.

La course vers la lumière.

          

 

Un tout petit insecte.

Fin de la promenade.

Les jardins du château de Fontainebleau,le 6 janvier 2020.

Je me demande si la mouette a des émotions ou des pensées en rapport avec le couple de canards.

Haut perchée.

Superbe.

Dans la fontaine Belle-eau.

Un dragon-lichen.

Une mésange à longue queue.

Les mouettes s'agitent,des morceaux de pain volent dans les airs.Pensez à apporter de la salade....

 

Le calme revient.

Fin de la promenade.

 

Les jardins du château de Fontainebleau,le 24 février 2020.

Probablement une cardamine hérissée,Cardamine hirsuta.

 Une annuelle avec des fleurs minuscules.

Les gendarmes montrent le bout de leur nez.

 

                     

                      Un marronnier tortueux.

         

 

Cane et canard.

Je ne suis pas restée pour suivre la suite de leur histoire.

La mouette est en train de "mettre"son masque nuptial.

 

Le nid est à refaire....

Les tilleuls.

 

Fin de la promenade.     Ancrage typique du hêtre dans le sol.

Les jardins du château de Fontainebleau,le 3 mars 2020.

Buis commun,Buxus sempervirens

Capsule cornue contenant les graines.

Les gendarmes sont sortis de leurs abris.

Dans une flaque d'eau.

Sur un tronc.

Traces de passages.

 

Coprins.

Deux trios et une fin de promenade.

Les jardins du château de Fontainebleau,le 6 juillet 2020.

 

Autour de la souche du marronnier des branches repoussent.

Des oies bernaches sont de passage,trois adultes.....

...et une famille,un couple avec trois jeunes.

 

 

    

Un bourdon....

.....en immersion.

Information de Gérard Guillot (ZOOM NATURE) ,ce sont des vergerettes annuelles,Erigeron annuus.

   

Toute en délicatesse.

Les cygnes picorent des débris végétaux sur la coque de la barque.

Les symphorines continuent à fleurir.

Une inconnue,3 mm.

Fin de la promenade.

                              

 Les jardins du château de Fontainebleau,le 13 août 2020.

Encore une image du cucubale à baies,vraiment beau.

 

Une larve d'insecte.Précision de Gérard Guillot:"C'est la larve de la chrysope verte,la mouche aux yeux d'or,l'ogre des pucerons".

                                   

                                   C'est du buis.

Foulques juvéniles.

 

Une grimpante,la bryone dioïque,Bryonia dioïca,fleurs femelles.

Ses fruits.

     

Sur un conifère la résine suinte.

Une pieris.

Une vue arrière de la punaise arlequin,Graphosoma italicum.

Un syrphe,la séricomyie silencieuse,Sericomyia silentis,un mâle.Sa larve se développe dans la vase.

Sur la grande berce une araignée-crabe.

Fructification de la grande berce.

Un syrphe dont la larve est aquatique, l'éristale horticole,Eristalis lineata,un mâle.

Un if commun,Taxus baccata.Les fruits rouges (arilles) sont produits par les fleurs femelles qui éclosent sur des arbres femelles.

Bizarre.

       

Fin de la promenade.

 

Les jardins du château de Fontainebleau,le 18 août 2020.

Minuscule.

La symphorine attire de nombreux pollinisateurs.

Les fruits de la symphorine.

       

Un syrphe de grande taille,la volucelle zonée,Volucella zonaria,une femelle.Sa larve se développe au détriment des larves de frelons.Pour plus d'informations voir un site spécialisé.

 

Sur la grande berce une guêpe commune,Vespula vulgaris.

Une autre guêpe,l'espèce reste à déterminer.

Pareil pour celle là.

Géranium herbe à Robert,Geranium robertanium..

L'insecte a changé de place.

Rappel: Ne donnez pas de pain aux cygnes cela peut leur occasionner de graves problèmes de santé,idem pour les canards.

Fin de la Promenade.

 

Les jardins du château de Fontainebleau,le 16 mars 2021.

Une carpe en train de chercher sa nourriture sur le fond de l'étang.

En surface les canards tracent leur sillon.

Au bord de l'étang,une violette blanche,Viola alba. Une espèce protégée en Ile-de-France.

La femelle est en train de couver.

Le mâle monte la garde.

Deux oies bernaches sont arrivées,elles vont être chassées de l'étang.

                    

La minute romantique.

                      

 

 

Mahonia-Berberis aquifolium.

 

Encore une illustration de la disproportion existant entre le nombre de mâles et de femelles.

      

                                                       Fin de la promenade.