Le parc du Château de Fontainebleau le 28 avril 2018

 

Panneau informatif à la porte de Changis

 

Le "ru de Changis".

 

Le déversoir du ru de Changis.

 

Au bord de l'eau une grande consoude, Symphytum officinalis.

"Quelques" têtards.

 

 

Petite série sur les fleurs qui poussent aux alentours.      Une variété de cerfeuil.

Un lamier blanc, Lamium album, une "ortie" qui ne pique pas.

Un géranium herbe à Robert,Geranium robertianum.

 Une bugle rampante, Ajuga reptans.

  

Un tapis de bugles rampantes.

Une cardamine des prés, Cardamine pratensis.

Un pissenlit,Taraxum officinale. avec ses graines équipées de parachutes 

Avec ou sans graines les parachutes s'envolent.

Un trèfle rouge, Trifolium pratense.Une superbe couleur.

Au premier plan un marronnier en fleurs.

La couleur rouge sur la fleur de marronnier indique qu'elle a été fécondée.

En passant par ce souterrain les eaux du ru de Changis se déversent dans la Seine.  Fin de la promenade.

Le parc du château de Fontainebleau le 24 mai 2018,aux alentours de la porte de Changis.

 

Un tilleul à grandes feuilles, Tilia platyphyllos

La grande prairie.

Un sisymbre officinal,Sysymbrium officinale. Des fleurs minuscules,3mm de diamètre.

Des plantains lancéolés,Plantago lanceolata. Une nourriture pour les chenilles de certains papillons.

Capselle bourse à Pasteur, Capsella bursa-pastoris.Les siliques triangulaires contiennent les graines.

Un abri de mousse indispensable au développement de certaines larves d'insectes.

 

Un lierre terrestre,Glechoma hederacea.Ce n'est pas lui qui va se mettre à grimper vers le ciel.

Par contre là nous avons affaire à une sacrée grimpeuse.

 La grimpeuse c'est la clématite des haies,Clematis vitalba.

 

Un grand érable (Acer) à deux tiges.

Une superbe branche de marronnier d'Inde,Aesculus hippocastanum.

Fin de la promenade.

Le parc du Château de fontainebleau le 28 juillet 2019.   La grande prairie.

On approche des vestiges d'une ancienne fontaine .

Nous y voilà.

 

Les pieds dans l'eau les massettes (Typha)  poussent ,elles servent de refuge pour les oiseaux et peuvent être utilisées pour le traitement des eaux usées.

Aux alentours on trouve des plantes qui poussent dans des terrains humides.

Une grande consoude en fin de floraison.

Un trèfle des près,Trifolium pratense.

 

Un liseron des champs,Convolvulus arvensis.

Un syrphe porte-plume,un mâle,et une araignée crabe.il a intérêt à garder ses distances,la petite bête pourrait bien manger la grosse.

Une centaurée jacée,Centaurea jacea,une plante mellifère.

Une épilobe hirsute,Epilobium hirsutum.Une plante haute sur pied,environ 1m.

Une morelle douce amère,Solanum dulcamara.Une petite plante ligneuse.

U

 

 

Fin de la promenade.      La noiraude veille à maintenir une distance de sécurité.

            

Le parc du Château de Fontainebleau,le 7 février 2020.

Un lichen: Physia adscendens.

Le grand canal,parallèle à la grande prairie.

 Retour vers le ru de Changis.

Un réseau de petits canaux  conduit les eaux vers la Seine.

Le déversoir du ru de Changis.

 

Peut être une ancienne arrivée d'eau.

Elle est maintenant à sec.

Fin de la promenade.

Parc du Château de Fontainebleau,le 2 septembre 2020.

Un syrphe du groseillier,Syrphus ribesii,une femelle.Les syrphes sont des "amis" des jardins,à l'état de larves ,la plupart des espèces, mangent les pucerons.

Une guêpe fouisseuse,Isodontia mexicana.Elle est arrivée d'Amérique depuis une soixantaine d'année.

Cette guêpe capture des insectes,elle les paralyse et les met dans les nids où elle pond ses oeufs.Ils serviront de nourriture aux larves qui vont éclore.C'est une stratégie fréquente des guêpes fouisseuses pour alimenter leur progéniture.

Un platane à feuilles d'érable,Platanus acerfolia.C'est un hybride qui peut vivre 1000 ans.

 

 

Près de la fontaine Napoléon une souche qui sert de poubelle.Elle est vidée régulièrement et se remplit à nouveau.......

Je vous laisse deviner ce que j'en pense.

Trois palombes perchées.

De jeunes pousses de robiniers faux-acacia,Robinia pseudoacacia.

Images d'ambiance.

 

L'écorce d'un marronnier d'Inde.

Fin de la promenade.

Le parc du Château de Fontainebleau,aux alentours de la grille Salomon,le 9 septembre 2020.

Une prairie parsemée de grandes berces,visitées par de nombreux insectes.

Un syrphe : La mouche batman,Myatropa florea,une femelle, sa larve vit dans les eaux stagnantes.

Une autre mouche batman,un mâle.

Une tachinaire hérissonne,Tachina fera,elle porte bien son nom.

Sa larve est un endoparasite de certains insectes.

Ichneumon emancipatus.Sa larve est un ectoparasite pour certains insectes.

Un autre syrphe du groseillier.

Un grand syrphe,la volucelle vide,Volucella inanis. Elle se nourrit de nectar.

Une volucelle transparente,Volucella pellucens.

Un énorme bourdon sur une grande berce qui est en train de fructifier.

Le même bourdon vu de face.

                            

Sur ce peuplier noir âgé il y a eu un réaménagement du système racinaire,sur le thème , des controverses.

La racine pivotante centrale a disparu,l'arbre a grandi .

Pour que l'arbre maintienne sa verticalité, les racines pivotantes périphériques se sont allongées et soudées au tronc ,formant des contreforts.

Pour plus d'informations voir un site spécialisé, mes sources, un texte de Christophe Drénou.

Un bel épicéa commun.

Une goutte de résine sur un conifère.

Un panorpe mâle,Panorpa germanica.

 

Sans commentaire.

Fin de la promenade.

Promenade dans le parc du Château de Fontainebleau,entrée par la porte des provençaux,le 15 septembre 2020.

L'allée des tilleuls passe devant la porte des provençaux.

 

                              

Un érable du genre Acer a poussé dans le tronc d'un ailante glanduleux,Ailanthus altissima.

                                                 Quatre images.

 

 

 

Sur le tronc d'un conifère,une araignée partiellement recouverte d'un voile blanc.

 

Ce gendarme,Pyrrhocoris apterus, a terminé ses mues.Il est fraichement "éclos" et a besoin de quelques heures pour durcir sa carapace et afficher ses deux couleurs,le noir et le rouge.Il a failli se faire manger par l'araignée qu'on voit sur les deux images précédentes.

Si le code couleur est le même que dans la forêt de Fontainebleau, cette tache rouge indique que ce marronnier va être coupé.

Des platanes à feuilles d'érables.

Dans le parc il y a de nombreux circuits d'eau visibles et beaucoup d'autres souterrains.

                               

Fin de la promenade.

Le parc du Château de Fontainebleau,aux alentours de la grille Salomon,le 20 septembre 2020.

                                        

                        Un marronnier d'Inde avec un tronc couvert de creux et de bosses.

Images d'ambiance,l'automne commence à se manifester.

 

 

La souche se remplit à nouveau de déchets.

La fontaine Napoléon se remplit de marrons.     Ainsi va la vie dans le parc du château de Fontainebleau.

La circulation de l'eau est assurée par de nombreux canaux.

 Un texte passionnant à consulter: Le parcours de l'eau autour du Château de Fontainebleau de Jacques Bessière.

Accessible sur Google.

                                             Le vivier du parc du Château de Fontainebleau.

Sur votre gauche,près du vivier,un petit if ,Taxus baccata.Comme tous les arbres de son espèce il pousse lentement et

longtemps , certains ifs dépassent les 1000 ans.

Sous ses branches des déchets qui ,compte tenu d'une légère pente,polluent l'eau du vivier.

Pour les personnes qui mettent des déchets dans le parc .Il vaut mieux les mettre dans le creux  de la souche qui est vidée régulièrement.

                                  A la surface du vivier: Des nénuphars.

Près du vivier une belle fleur jaune héberge des insectes sur ses feuilles.Celui qui a un triangle blanc est une punaise.

Sur les arbres d'un petit bosquet de nombreuses boules de gui commun,Viscum album.

           

Le gui est une plante épiphyte qui n'a pas le choix de vivre autrement,elle ne met pas l'arbre en danger et ses fruits nourrissent certains oiseaux.Pour en savoir plus vous pouvez consulter l'article de Wikipédia.

                                                               

                                                                 
 

                                                                  Sans commentaire.

                                                                      La plaque est rouillée mais elle est toujours d'actualité.

 

Fin de la promenade.

Le parc du Château de Fontainebleau,le 25 septembre 2020,dans le secteur de l'aire de jeux.

Les gendarmes se mettent à l'abri.

Une toute petite goutte de résine,un tout petit univers.

    

Deux grands pins sylvestres couverts de lierre,pour le plus grand bénéfice des oiseaux et de tas de petites bêtes.

Au premier plan de grands chênes.

Sur ce tronc à terre deux amadouviers.

         

Un érable plane,Acer platanoides.

Un autre érable,espèce à préciser

Fin de la promenade.

Le parc du Château de Fontainebleau,le 24 octobre 2020,aux alentours de la grille Salomon.

 

La vigne vierge en automne.

Sur les pelouses......

 

Quelques touffes de cyclamen ont fleuri.

                                     

Un marronnier d'Inde couvert de broussins,des branches qui sont restées à l'état d'ébauche.

                                     Images d'ambiance.

 

 

Les taupes ont bien travaillé à l'aération de la terre.

                                         

                                Un plan large de l'érable plane.

La forme des feuilles de l'érable plane.

Fin de la promenade.

Le parc du Château de Fontainebleau,dans le secteur de la grille Salomon,le 29 octobre 2020.

Les nénuphars du vivier ont fleuri.

 

Sapin de Nordmann,Abies nordmanniana.

Pour voir la forme particulière des écailles de ses cônes.

 

Fin de la promenade avec"l'arbre des tropiques".

Le parc du Château de Fontainebleau,en partant de la porte Blanche,le 18 décembre 2020.

Suivre le sentier qui descend dans la prairie.

Prendre le premier petit sentier à droite,l'arbre indique l'entrée du sentier.

Suivre le sentier,une première décharge d'ordure sur la droite.

 

 

Quelques mètres plus loin une seconde décharge.

Retour vers la porte Blanche.

Sur le trajet: Un myxomycète.

Un arbre coupé qui avait commencé à pourrir.

Fin de la promenade.

Le parc du Château de Fontainebleau,le 20 décembre 2020,à partir de la porte de Changis.

Coprins en fin de fructification.

Dans le vivier des callitriches.

Accroché à une branche,un nid.Abeilles,guêpes,frelons,je ne sais pas.

Zone en cours de réaménagement.

Plan rapproché.

En bordure de la zone, des troncs.

De belles formes qui, je suppose, ne sont pas les bienvenues quand il s'agit d'exploiter le bois.

 

Une petite fleur sauvage,la camomille vraie,Matricaria recutita.

Son feuillage.

Un décomposeur de bois.

 

Fin de la promenade avec ce marronnier d'Inde.

Promenade dans le parc du Château de Fontainebleau le 30 janvier 2021.

Bien beaux ces champignons.

 

 

Peut être une loupe.

L'araignée part se cacher dans un creux. Il y a aussi un petit collembole blanc.

C'est la saison où fleurissent les noisetiers.Sur les chatons les fleurs mâles se sont ouvertes.

Une fleur femelle pointe"le bout de son nez".

C'est elle qui va produire des noisettes.

                                   

                                  Fin de la promenade.

Le parc du Château de Fontainebleau,été 2021,le 20 juillet.

La phasie crassipenne,Ectophasia crassipennis,une tachinaire.Pour en savoir plus sur elle consulter le site: Quel est cet animal?

Une guêpe aux couleurs étonnantes.La chryside enflammée,Chrysis ignita.

Ses couleurs proviennent de la réfraction de la lumière.

                                   

                                  Un platane imposant.

Accouplement de téléphores fauves,Rhagonycha fulva.Un coléoptère,grand amateur de pollen.

Deux mordelles,des coléoptères qui sautent et qui volent.

                      

 

Un syrphe des corolles,Eupeodes corollae,un mâle car ses deux yeux sont totalement joints.

Toute ébouriffée,la benoîte commune, Geum urbanum

Je ne trouve pas son nom.

En pleine lumière,une araignée femelle,une linyphie.

Un citron,une femelle à cause de sa couleur blanche verdâtre. Une longévité exceptionnelle pour un papillon.

Une petite fleur,la Circée de Paris,Circaea lutetiana,on ne peut pas la confondre avec une autre.

Fin de la promenade avec deux ingrédients pour faire une soupe de plastiques.

Le parc du Château de Fontainebleau,le 11 septembre 2021.

La souche près de la Fontaine Napoléon a été vidée des déchets qui y sont régulièrement déposés.

Vestiges d'un nid,peut être un nid de guêpes.

Images d'ambiance dans le parc du Château de Fontainebleau.

 

 

Le vivier.

 

                                                 

                                                Le petit if près du vivier a été débarrassé de ses déchets.

Il faudra que j'aille voir si les deux grandes "poubelles" que j'avais vues le 18 décembre 2020 ont été "nettoyées".

                                               

                                               Impressionnante cette allée de tilleuls.

                                                

 

Fin de la promenade .